Travaux

Système d’alarme : les différents détecteurs à avoir dans sa maison

La sécurité des locataires d’une demeure ainsi que de leurs biens est un besoin essentiel de notre société. Il est en effet indispensable que l’on pense à assurer la préservation des occupants de la demeure et de ce qu’ils possèdent. Pour cela, installer un système d’alarme représente une des solutions les plus à privilégier. Grâce à la technologie de ce genre de système, les locataires peuvent  être bien plus tranquilles au sein de leur foyer. Le système d’alarme en question est souvent doté de divers détecteurs. Voici notamment les détecteurs indispensables pour une maison. Classique.

Les détecteurs d’incendie

orsque l’on parle de sécurité, il est tout naturel de songer en premier lieu aux risques que les occupants d’une maison peuvent courir. En effet, le meilleur conseil que l’on pourrait donner aux locataires d’une demeure est de mesurer autant que possible l’importance des risques qui les menacent. Cette initiative leur donnera l’occasion de déterminer leurs réels besoins en matière de sécurité. L’installation d’un système d’alarme constitue une alternative plus qu’intéressante afin de préserver les occupants de la maison et leurs biens. Ce type de système se traduit en général par la mise en place de détecteurs dans différentes zones stratégiques de la demeure. Chaque détecteur a notamment sa fonction. Il répondra à un risque plus ou moins précis. Par conséquent, il existe divers types de détecteurs. Il est possible de consulter le classement des détecteurs d’alarme par type sur la toile. Certains sites web spécialisés proposent cette information au public. Les détecteurs d’incendie font partie des catégories d’alarme les plus courantes. D’une manière générale, on peut retrouver deux types de détecteurs d’incendie sur le marché :

  • Le détecteur de chaleur : Il est à installer dans les zones de la maison où règne une ambiance fumigène. En d’autres termes, le détecteur de chaleur est à poser dans une pièce où la fumée peut être présente de manière fréquente comme le garage ou la cuisine. Le détecteur en question s’enclenchera de façon automatique et émettra une sirène puissante lorsqu’une chaleur de plus 54 °C est détectée.
  • Le détecteur de fumée :  idéal pour la prévenir en cas d’incendie développement, le détecteur de fumée est au même titre que le détecteur de chaleur, un moyen de donner l’alerte en cas d’incendie. Le détecteur en question n’empêche pas le feu de se déclarer. Toutefois, il permet aux occupants de la maison et aussi à l’équipe d’intervention d’être mis au courant.

Les détecteurs d’intrusion

Les entrées par effraction sont comptées parmi les phénomènes les plus fréquents en matière de risques pour la sécurité de la maison, de ses occupants et aussi des biens de ces derniers. Des détecteurs d’intrusion peuvent notamment venir compléter le système de sécurité d’une demeure afin de prévenir ce genre de situation. On peut distinguer plusieurs types de détecteurs d’intrusion :

Les détecteurs bris de vitre 

Il est assez fréquent de constater que les malfaiteurs choisissent de pénétrer dans une demeure par effraction via les ouvertures autres que la porte. En tentant leur entrée, ils peuvent casser un ou plusieurs carreaux de vitre. Le détecteur de bris de vitre réagit à ce type de choc spécifique et déclenche l’alarme.

Les détecteurs de mouvement 

fonctionnant d’une manière générale avec des rayons infrarouges, les détecteurs de mouvement sont des appareils qui décèlent dans la pièce, le déplacement de chaleur. La détection de la chaleur corporelle est suivie de l’envoi de l’information à la centrale d’alarme. Par ailleurs, d’autres types de détecteurs de mouvement font usage d’un signal hyperfréquence. Ce sont des détecteurs qui appartiennent à la famille des appareils dits : détecteurs volumétriques.

À LIRE
Elagage d'arbre
Travaux

Élagage d’arbre : les critères pour déterminer la technique de taille à exécuter

L’élagage est un moyen de préserver le bien-être et la structure harmonieuse des arbres et des arbustes de notre jardin. Toutefois, c’est un procédé qui ne s’improvise pas. En effet, on distingue différentes techniques de taille. Celle à mettre en œuvre variera cependant en fonctions des particularités de l’arbre qui en fait l’objet. Justement, nous allons aborder les critères à prendre en compte pour déterminer la méthode d’élagage à exécuter. Découvrez ! 

Une technique de taille en fonction de la variété de l’arbre 

Les travaux d’élagage exigent une bonne connaissance des végétaux. En effet, on compte plusieurs espèces d’arbres et d’arbustes. Pour que l’élagage n’affecte pas leur santé, la technique de taille à adopter doit convenir à chacune d’entre elles. Ainsi, il est plus judicieux de faire appel à cet élagueur professionnel dans le Calvados se charger de cette tâche. 

En effet, les résineux sont taillés tous les trois ans à peu près. Leur élagage est de préférence effectué durant le printemps ou durant l’automne. Les travaux sont réalisés en hauteur. Elle est de ce fait encadrée par des règlementations strictes. 

Quant aux feuillus, ils sont soumis à la taille de formation dès leur plantation. Quand ils atteignent leur forme adulte, ils font l’objet d’une taille d’entretien. Cette dernière est idéalement opérée du mois de novembre à mars. Cependant, elle devra se faire en dehors des périodes de gel. En outre, si l’élagage des arbres feuillus n’est pas entrepris de façon régulière, ils risquent d’atteindre une hauteur importante. Le cas échéant, une taille sévère sera réalisée. 

Enfin, les arbres fruitiers demandent plus d’attention. Un entretien régulier favorise le développement des fruits. Dès leur plus jeune âge, ils subissent une taille de formation. Une fois à maturité, une taille d’entretien est opérée après leur fructification. 

L’ancienneté et la hauteur pour déterminer la technique de taille à exécuter

L’âge et la hauteur de l’arbre font partie des facteurs déterminants pour définir la technique de taille à mettre en œuvre. 

Au cours de ces dernières années, des techniques de taille raisonnée ont vu le jour. Elles sont effectuées sur les arbres dès leur plantation. La taille raisonnée est d’ailleurs très respectueuse des végétaux. Elle se matérialise par la taille de formation quand le scion est planté. Elle consiste à le débarrasser de certaines branches afin de ne garder que celles qui formeront la charpente de l’arbre. Ensuite, il y a la taille d’entretien qui est réservée aux sujets adultes. Elle implique la suppression des branches superflues (celles qui sont mortes, pourries ou malades. Elle n’affecte pas la structure initiale de la plante. Elle vise principalement à lui procurer une forme plus harmonieuse. Enfin, on distingue la taille de fructification qui est destinée aux arbres fruitiers. Comme son nom l’indique, elle favorise la mise à fruit et augmente le produit tant en quantité qu’en qualité. 

On oppose à la taille raisonnée ou taille douce la taille sévère. Sa mise en œuvre peut avoir une incidence considérable sur le bien-être de l’arbre. On y a recours pour réduire extrêmement le volume du houppier et la hauteur de ce dernier. De ce fait, on ne doit y recourir qu’en cas de nécessité impérieuse. C’est par exemple le cas lorsque l’arbre en question dépasse les fils électriques et téléphoniques aériens. Dans une telle situation, il est plus judicieux de faire appel à un élagueur professionnel. 

Une technique de taille dictée par le lieu de plantation de l’arbre

La localisation de l’arbre joue un rôle considérable dans la détermination de la technique de taille à appliquer. Les outils et les matériels à utiliser vont également en dépendre. En effet, l’élagage d’un arbre isolé et la taille d’une haie libre s’opèrent différemment. C’est aussi le cas quand l’arbre est planté à proximité d’un ravin. Comme l’intervention sera plus délicate, des mesures de sécurité rigoureuses sont à prendre. Pour élaguer les grands arbres en toute sécurité, il faudra se servir d’une grue ou d’une nacelle élévatrice. 

À LIRE
ramoneur
Travaux

Quels critères prendre en compte avant d’embaucher un ramoneur?

Lorsqu’on parle de « ramoneur », nous avons directement en tête l’image de ce petit garçon recouvert de suit qui porte à son épaule un balai-hérisson. Pourtant, il s’agit de l’artisan qui s’occupe de l’entretien des cheminées. En effet, le ramonage des conduits de cheminée est un travail à réaliser minutieusement. S’il est mal exécuté, la cheminée en question expose les occupants de la maison et le voisinage à des risques. Outre l’intoxication aux gaz toxiques, le feu de cheminée peut provoquer un incendie. C’est pourquoi il faut bien choisir son ramoneur. Quels sont donc les critères à prendre en compte avant d’engager un artisan ? Découvrez-les dans les paragraphes suivants.

À LIRE
Travaux

Comment choisir la meilleure couleur de toit pour votre maison

Augmenter l’attrait et la valeur de votre propriété avec des bardeaux de toiture qui complètent l’apparence générale de votre maison.

Choisir une palette de couleurs pour vos matériaux de toiture n’est pas toujours facile. Que ce soit pour l’ installation de bardeaux de métal, d’ardoise ou d’asphalte , les choix sont nombreux. Et pour chaque choix de couleur de bardeau disponible, il existe une multitude de nuances et de combinaisons de couleurs. N’oubliez pas que vous devez vivre avec votre toit pendant les 20 à 30 prochaines années, alors choisissez judicieusement!

Voici quelques éléments à prendre en compte lors du choix de la couleur de votre toit:

Couleurs de toit foncées ou claires

Beaucoup de gens m’ont posé des questions sur les couleurs sombres par rapport aux couleurs claires en ce qui concerne la rétention de la chaleur du toit. Une étude financée par le gouvernement fédéral a conclu que le revêtement en contreplaqué sous les bardeaux noirs était 10 degrés plus chaud qu’un toit de bardeaux blanc identique par temps ensoleillé. Cependant, l’étude a révélé moins de différence entre les autres nuances de toits (gris et brun).

Mon conseil est de choisir la couleur de toit que vous aimez. Vous allez devoir vivre avec pendant longtemps.

Choisissez des bardeaux en fonction de votre brique

Lorsque vous choisissez une couleur de toiture, rappelez-vous que les couleurs de peinture et de volet peuvent toujours être modifiées, mais les briques sont permanentes. Commencez par comparer des échantillons de couleurs de bardeau à la brique, puis passez aux couleurs de revêtement ou de peinture.

Comparez les matériaux de toiture aux couleurs de peinture extérieure

Si vous envisagez d’apporter un changement à la couleur extérieure de votre maison , comparez la nouvelle couleur de peinture aux échantillons de bardeaux ou de toiture. Allez à la quincaillerie locale, achetez une planche de 2 pieds sur 6 pieds et peignez-la de la nouvelle couleur. Placez la planche à côté des matériaux de toiture que vous envisagez et à côté des couleurs permanentes de votre maison.

Des choix de couleurs complémentaires ajoutent de la dimension à votre toit

Certaines des pires erreurs de couleur de toiture que j’ai vues sont lorsqu’un propriétaire choisit une teinte qui correspond presque parfaitement au revêtement ou à la brique. Cela finit par être un jeu de couleurs monotone, ennuyeux et presque sans vie. Essayez toujours de compléter vos couleurs au lieu de les assortir exactement.

Tonifiez votre extérieur avec une couleur de bardeau simple

Règle de base: si le reste de votre maison est occupé (façades en brique ou en pierre multicolores, couleurs de peinture multiples), vous voudrez choisir une couleur de bardeau atténuée. Trop de motifs et de couleurs submergent les yeux. Cependant, si votre maison a une sensation monotone, une couleur vive peut ajouter un attrait énorme.

Voir les bardeaux de toiture dans tous les types de lumière

Lorsque vous utilisez des échantillons de matériaux de toiture pour assortir ou compléter les couleurs extérieures de votre maison, regardez l’échantillon de bardeaux à la fois au soleil et à l’ombre. Placez l’échantillon dans un endroit ensoleillé où les couleurs de brique rencontrent les couleurs de peinture et de revêtement, puis attendez et vérifiez la même zone d’échantillonnage lorsqu’elle est ombragée. Assurez-vous que toutes les couleurs extérieures de la maison fonctionnent bien ensemble dans tous les éclairages.

Prêt à embaucher?

Si vous êtes prêt à passer à l’étape suivante, voici trois façons de vous connecter avec des entreprises de couverture locales:

  • Achetez maintenant pour les offres de toiture dans votre région
  • Recherchez la liste pour trouver une entreprise de toiture locale
  • Laissez-nous vous mettre en contact avec un couvreur Saint-Denis

Tenez compte de la valeur de revente de votre maison lors du choix d’un toit

Une couleur de toit audacieuse et brillante peut être excellente à votre goût, mais ce n’est pas la tasse de thé de tout le monde. Si vous envisagez de vendre votre maison dans un proche avenir, optez pour un matériau de toiture plus neutre pour protéger votre valeur de revente. J’ai vu des maisons où les acheteurs aiment l’intérieur d’une maison mais sont découragés par le toit.

Je pense que les bardeaux verts ont un bon look sur la bonne maison, mais si cela ne plaît pas à la majorité de vos acheteurs, vous pourriez avoir plus de mal à vendre votre maison. Cependant, si vous prévoyez de rester sur place, une couleur riche et audacieuse sur un toit peut vraiment ajouter du caractère et du charme à votre maison.

À LIRE
Choisir le revêtement idéal de votre toiture
Travaux

Réfection de toiture : comment choisir le revêtement idéal ?

Procéder à la rénovation de la toiture de sa maison, c’est réaliser des travaux qui visent non seulement à embellir le toit, mais aussi à le rendre plus performant. La réfection de cette partie de l’habitation figure parmi les travaux les plus fréquemment menés dans le cadre de la rénovation de toiture. Cette méthode consiste notamment à remplacer le revêtement du toit en vue d’améliorer l’étanchéité de ce dernier, mais aussi son aspect général. Pour ne pas se tromper lors du choix de la couverture, voici quelques conseils pratiques. 

  1. Connaître les différents types de matériaux disponibles

Avant de faire le choix du revêtement idéal pour la toiture de sa maison, il est conseillé de bien se renseigner sur les différents types de matériaux disponibles sur le marché. En matière de revêtement de toiture, vous n’aurez que l’embarras du choix de matériaux de couverture selon vos goûts et vos besoins. En voici quelques-uns : 

  • le métal : reconnu pour être un revêtement durable (plus de 50 ans, voire plus), le métal peut se décliner en deux matériaux, à savoir l’acier et le tôle. Certes, le revêtement en métal est plus coûteux, mais il est considéré comme étant l’un des plus rentables du marché.
  • Le bardeau d’asphalte : ce type de revêtement est l’un des plus abordables des couvertures de toiture. Le bardeau d’asphalte est aussi facile à poser. Il n’est pas du tout difficile à trouver dans les magasins spécialisés, physiques ou en ligne. 
  • La tuile : c’est un matériau très répandu. La tuile peut se présenter sous différentes formes pour s’adapter à la forme du toit, mais également pour s’accorder aux goûts du propriétaire de la maison.  
  • L’ardoise : cette couverture est appréciée pour sa longévité. Un toit en ardoise peut en effet durer une dizaine d’années. Elle est également résistante, incombustible et recyclable. Son aspect naturel et prestigieux est aussi des atouts majeurs. 

Dans le but de savoir exactement les matériaux disponibles sur le marché et qui pourraient convenir au projet de réfection de toiture, vous pouvez demander conseil à un professionnel comme ce couvreur qui propose ses services dans les Pyrennees Orientales

  1. Toiture : quel revêtement choisir ? 

Une fois que vous aurez collecté toutes les informations, notamment les avantages et les inconvénients de chaque type de matériaux du revêtement, vous pouvez maintenant commencer à réfléchir sur le revêtement qu’il vous faut. Il est important de rappeler que le revêtement de toiture est un élément essentiel pour votre habitation, car il vous protègera des intempéries, isolera efficacement votre maison et aura aussi une fonction décorative. Vous l’aurez compris, vous devrez donc prendre le temps de bien choisir votre revêtement afin que ce dernier puisse répondre de manière efficace à vos besoins et à vos attentes. 

Tout d’abord, vous devrez évaluer vos besoins. Pour ce faire, posez-vous les bonnes questions. Devrez-vous tout changer ou tout simplement réparer quelques parties vétustes de la toiture ? À combien s’élève votre budget ? Vous devrez établir un budget précis et vous devrez le respecter. Il est à noter qu’avant d’entamer votre projet de réfection de toiture, renseignez-vous sur les normes en vigueur selon votre municipalité et/ou votre ville. Pour vous assurer un résultat parfait, il est recommandé de faire appel à un maître couvreur. Vous aurez ainsi la garantie d’un travail bien fait respectant les normes en vigueur citées plus haut. 

À LIRE
Travaux

Plan de masse : tout ce qu’il faut savoir pour l’établir

Montrant que votre projet respecte les règles d’urbanisme en vigueur, le plan de masse n’est pas difficile à établir. Vous n’avez qu’à savoir préalablement toutes les informations nécessaires. Ainsi, commencez par prendre les mesures exactes sur votre terrain afin de les représenter correctement à l’échelle sur le plan de masse. Indiquez ensuite la nature de l’agencement existant. C’est le premier plan de masse demandé par l’administration. Vous terminez cette démarche par établir le deuxième plan de masse, celui de votre projet.

Qu’est-ce qu’un plan de masse ?

Un plan de masse est une pièce à joindre représentant différents éléments concernant votre terrain. À déterminer à un moment précis, il illustre des mesures de profondeur et en hauteur. Toutes les autres informations permettant à l’administration de mieux comprendre votre projet de construction y sont également à intégrer.

Il vous sera d’ailleurs demandé de fournir deux types de plan de masse. Le premier représente l’état actuel des éléments caractérisant votre terrain, le deuxième l’état projeté.

De plus, afin de faciliter la compréhension et la validation de votre plan de masse, il faut l’établir de manière précise et claire. Il doit être par exemple à l’échelle. Si vous utilisez 1/100, cela veut dire que 1 cm sur votre plan représente 1 m de mesure réelle sur votre terrain. Aussi, vous ne devez pas hésiter à ajouter des légendes sur votre plan. Tout cela permet de comprendre facilement votre plan de masse.

Par ailleurs, vous devez mesurer de manière autonome chacun des éléments composant votre terrain. Dans le cas où vous ne disposez pas d’un plan de géomètre, servez-vous d’un plan de situation ou plan cadastral.

Dans le cas où vous ne savez pas comment faire, vous pouvez engager un géomètre. Dans cette option, vous devez avoir le budget nécessaire. Les dépenses ainsi à engager varient souvent de 500 € à 1 500 €.

Réalisation de son plan de masse : quelles sont les étapes à suivre ?

Dans l’établissement de votre plan de masse, il existe certaines étapes claires et précises à suivre. Vous devez notamment indiquer des mesures exactes et la nature de l’agencement des éléments de votre terrain.

Prendre les mesures réelles de son terrain

Avant tout, vous devez prendre les mesures réelles de votre terrain. Ce qui vous renvoie directement sur le chantier. Afin d’avoir ce type d’information, trois possibilités s’offrent à vous. Ainsi, vous pouvez effectuer cette tâche par vous-même. Cependant, avec cette option, vous risquez de commettre une erreur qui remettra en cause la fiabilité et la validité de votre plan de masse.

Pour éviter les erreurs et le rejet de votre demande d’autorisation de construire, la solution idéale est de vous faire accompagner par un géomètre expert. Maîtrisant parfaitement son domaine, ce spécialiste propose des services de qualité. L’engager s’avère pourtant coûteux. Le prix de son intervention est de 500 € à 1 500 €.

La troisième possibilité consiste à vous rendre directement sur http://cadastre.gouv.fr/. En indiquant votre adresse, vous accéderez au plan cadastral de votre terrain à projeter. La consultation de ce site est gratuite.

Les mesures exactes du terrain ainsi obtenues constituent des éléments fondamentaux pour établir votre plan de masse.

Illustrer la nature de l’agencement

Après avoir illustré les limites du terrain, vous devez indiquer sur le plan de masse tous les éléments composant l’agencement. Cela concerne les clôtures, les murs, les murets, les grillages et les portails. Mentionnez également les constructions existantes. Celles-ci peuvent être un abri de jardin, une piscine ou une maison. Indiquez également l’aménagement, comme les allées, les arbres, le gazon, la terrasse et les massifs de fleurs.

À noter que les dimensions illustrées sur le plan de masse concernent à la fois la superficie des éléments d’agencement et leur hauteur.

Réaliser le plan de masse correspondant à son projet de construction

Le plan de masse de l’état actuel de votre terrain étant établi, il vous reste à le reproduire pour réaliser celui relatif à votre projet. Pour ce faire, ajoutez tous les changements à effectuer sur l’agencement paysager de votre terrain constructible. Vous devez aussi y indiquer clairement les constructions faisant l’objet de votre demande d’une déclaration préalable ou d’un permis de construire. N’oubliez pas de mentionner leurs dimensions en hauteur et au sol.

Aussi, il est obligatoire de rajouter dans le plan de masse de votre projet les endroits qui seront à creuser pour entreprendre les travaux. Vous devez aussi indiquer les endroits depuis lesquels les photos à joindre au dossier ont été prises.

Dans le cas où un élément existant ne sera pas modifié durant la réalisation des travaux, tâchez de le maintenir identique sur vos deux plans de masse.

En revanche, vous devez bien préciser tous les changements à apporter sur chaque élément de l’agencement existant qui fait l’objet d’une modification. Ce qui permettra à l’administration de comprendre très facilement ce que vous souhaitez entreprendre dans votre projet de construction.

À LIRE
Travaux

Qu’est-ce qu’une surtension?

Nous avons tous, à un moment de notre vie, subi une coupure de courant. Ils peuvent être peu fréquents ou réguliers, selon l’endroit où vous vivez. Ce moment où une coupure de courant frappe notre maison, nous le reconnaissons instantanément. Tout à coup, tout devient sombre, peut-être qu’une alarme de maison est déclenchée, et nous devons allumer une bougie ou trouver une torche pour l’éteindre, mais plus important encore, voyez.

Le téléviseur s’éteint également. À cela, nous gémissons de manière audible en réalisant soudain que nous ne découvrirons pas la fin de notre programme hebdomadaire préféré – Janet surprendra-t-elle son mari en train de tricher? Nous ne le saurons jamais, sauf s’il s’agit d’une courte coupure de courant.

Nous avons tous vécu cela. Nous connaissons bien les sentiments. Mais vous êtes-vous déjà demandé pourquoi et comment une coupure de courant est causée? Ils sont causés par une importante surtension.

QU’EST-CE QU’UNE SURTENSION?

Une surtension se produit lorsqu’il y a une impulsion, une poussée ou une augmentation rapide et extrême de la tension électrique. Cela a un effet d’entraînement et provoque une augmentation de l’énergie électrique, augmentant le courant circulant vers nos appareils, appareils et prises muraux branchés.

La cause la plus fréquente est due à une offre excédentaire d’électricité et de tension de notre compagnie d’électricité. Cela peut durer quelques microsecondes, mais la tension peut atteindre 6 000 volts ou 3 000 ampères lorsqu’elle arrive chez nous et vers nos équipements.

Les surtensions sont considérées comme les plus dangereuses de toutes les perturbations électriques. Ils peuvent endommager et faire frire nos équipements électriques, en particulier ceux qui ne sont pas protégés par un parasurtenseur. Comme la surtension électrique dépasse la tension maximale, elle peut causer des dommages durables.

QU’EST-CE QUI PEUT PROVOQUER UNE SURTENSION?

Les surtensions peuvent être causées par un certain nombre de choses différentes:

  • Foudre
  • Fonctionnement d’appareils électriques de haute puissance
  • Câblage défectueux
  • Problèmes avec les lignes électriques, les générateurs et chez votre fournisseur d’électricité

De notre liste, un coup de foudre est la cause la moins courante de surtensions électriques, mais c’est la plus intense et la plus dommageable. La meilleure protection contre un coup de foudre est de débrancher tous les appareils et appareils électriques dont vous disposez pendant un orage.

Pour les bâtiments qui ont des appareils électriques plus gros et à haute puissance , tels que des réfrigérateurs, des climatiseurs ou des ascenseurs, leur fonctionnement peut provoquer des surtensions, en particulier lorsqu’ils sont allumés et éteints. Comme ils nécessitent beaucoup d’énergie, cette simple action peut provoquer des demandes soudaines et brèves de puissance et entraîner de graves dommages.

Les problèmes au niveau de votre fournisseur d’électricité ou de votre entreprise de distribution peuvent varier et il existe de nombreux points de défaillance potentiels pouvant entraîner un flux d’énergie irrégulier. Malheureusement, dans la distribution électrique, les surtensions sont inévitables.

COMMENT SAVOIR SI VOUS AVEZ UNE SURTENSION?

Si vous pensez que votre maison a subi une surtension pendant votre absence, vous pouvez résoudre le problème en vérifiant ces 3 indicateurs clés:

  1. Appareils électriques clignotants – si vos appareils clignotent et qu’ils ne le font généralement pas, il y a de fortes chances que vous ayez subi une surtension.
  2. L’ équipement branché ne fonctionne pas – si l’équipement est branché et ne fonctionne pas, il se peut qu’il ne fonctionne plus en raison d’une surtension.
  3. Odeur électrique brûlée – la zone autour de vos appareils, équipements ou appareils sent-elle le brûlé? Cela peut être dû à la pointe de tension élevée causée par une surtension.

COMMENT ARRÊTER UNE SURTENSION?

Alors que les surtensions électriques sont souvent hors de notre contrôle si elles sont causées par la foudre ou par notre compagnie d’électricité, il y a quelques mesures que nous pouvons prendre lors d’une coupure de courant . Cela peut inclure de signaler le problème, d’appeler un électricien d’urgence ou même de vérifier une carte de coupure de courant en direct dans votre région pour Londres, East Anglia et le sud-est de l’Angleterre.

Certaines mesures que vous pouvez prendre pour éviter une surtension comprennent: l’inspection de votre câblage, le débranchement de l’électronique pendant un orage et l’utilisation de parafoudres.

NOUS CONTACTER

Si vous avez besoin d’un electricien Melun d’urgence et que vous habitez dans la région de Yvelines, vous pouvez appeler notre équipe au 09 72 55 62 02  ou nous contacter en remplissant notre formulaire de demande en ligne et nous vous contacterons.

À LIRE
Travaux

Comment diagnostiquer une chaudière qui fuit

Une chaudière qui fuit est un problème assez courant. Une fois identifié, il doit être traité le plus rapidement possible pour éviter tout dommage durable. Dans cet article, nous vous aiderons à diagnostiquer votre chaudière qui fuit et vous donnerons un aperçu de certaines causes possibles – nous vous recommandons également la meilleure solution.

Comment diagnostiquer une chaudière qui fuit

Il peut être difficile de trouver la cause exacte de votre chaudière qui fuit; la fuite peut provenir de l’intérieur ou de l’extérieur de votre chaudière.

Les causes possibles incluent des joints ou des joints défectueux , ou un élément de la chaudière qui est responsable du transport de l’eau peut s’être fissuré ou fendu . La pression d’eau élevée est également une cause fréquente de fuites de chaudière.

Voici quelques points à surveiller:

  • Gouttes ou taches humides sous la chaudière
  • Signes de corrosion superficielle sur le boîtier et la tuyauterie de la chaudière
  • Un manomètre indiquant un niveau supérieur ou inférieur à 1,5.

Codes d’erreur de la chaudière qui fuit

Les chaudières modernes sont conçues pour afficher des codes d’erreur pour indiquer qu’il y a un problème avec la chaudière. Consultez notre liste des codes d’erreur de chaudière associés aux fuites de chaudière pour différentes marques de chaudière.

Que faire si vous avez une chaudière qui fuit

Pourquoi votre chaudière fuit-elle?

Il existe un certain nombre de causes profondes possibles de votre chaudière qui fuit. Ci-dessous, nous identifions certaines des causes les plus courantes et vous fournissons des recommandations pour les solutions possibles.

Problèmes de pression de la chaudière

Sauf si vous disposez d’un système de chauffage central ventilé ouvert (qui peut être reconnu par les réservoirs d’alimentation et d’expansion dans le grenier) et que vous n’êtes pas sous pression, la pression de votre chaudière doit être comprise entre 1 et 2 bars (idéalement 1,5). Si la pression dépasse cette valeur, la soupape de surpression fuira de l’eau pour réduire la pression.

Sur un système de chauffage scellé, si de l’eau commence à s’échapper du système, cela peut signifier qu’il y a un problème et une fuite potentielle qui amènent le système à libérer une quantité inhabituelle de surpression. Il convient également de noter que la basse pression de la chaudière est souvent indiquée comme une indication de fuite.

Astuce d’auto-réparation: Vous pouvez essayer de réduire vous-même la pression de la chaudière en essayant quelques astuces de bricolage comme la purge de vos radiateurs . Si le problème persiste, nous vous recommandons de contacter un plombier agréé pour résoudre le problème.

Corrosion

La corrosion dans les tuyaux ou les réservoirs de chaudières peut affaiblir ces éléments et commencer à laisser l’eau s’échapper. Si ce n’est qu’une seule pièce de votre chaudière qui est devenue corrodée (par exemple la vanne), vous pourrez peut-être résoudre le problème en remplaçant la pièce. Cependant, si la corrosion est généralisée, il peut être préférable d’investir dans une toute nouvelle chaudière.

Problèmes de température

Lorsque le niveau de température d’une chaudière est trop élevé, elle peut commencer à fuir. Ce problème peut être causé par un défaut des capteurs de température de la chaudière, vous devez contacter un plombier agréé pour obtenir de l’aide.

Sceaux altérés

De l’eau peut s’échapper lorsque les joints d’une chaudière sont endommagés. Cela pourrait alors provoquer une fuite de l’eau poussée par la pompe du système. Pour résoudre ce problème, il est généralement recommandé de remplacer le joint et la pompe.

Fissures dans le corps de la chaudière

Il est normal que votre chaudière développe des défauts avec le temps. Le réchauffement et le refroidissement répétitifs qui ont lieu à l’intérieur de l’échangeur de chaleur entraîneront l’expansion et la contraction du métal, ce qui pourrait éventuellement entraîner une fissure ou une fissure. Les fissures et les fissures dans les chaudières ont tendance à être des problèmes graves avec des coûts de réparation coûteux, il peut donc être préférable pour vous d’envisager d’ installer une nouvelle chaudière.

Défauts d’installation

Lorsque les systèmes de chauffage développent des fuites autour de leurs raccords de tuyauterie, cela peut être dû à des installations de mauvaise qualité. Ces types de problèmes peuvent survenir lorsqu’un ingénieur n’a pas travaillé selon des normes élevées ou n’a pas respecté les réglementations. Avec notre société de depannage chaudiere 77 , vous avez la tranquillité d’esprit en sachant que notre équipe est entièrement formée pour effectuer des installations de chaudières approfondies et professionnelles et des corrections aux défauts d’installation précédents du système de chauffage.

Le coût de réparation d’un défaut d’installation dépendra de la nature du problème et de la question de savoir s’il a causé des dommages durables. Pour en savoir plus sur les coûts de réparation, contactez notre société.

Joints desserrés

Tout comme les fissures et les fissures, ce problème a tendance à se développer en raison de la contraction et de l’expansion à chaud et à froid. Ce problème peut être assez simple à résoudre. Contactez-nous pour organiser la visite d’un de nos ingénieurs qui pourrait facilement faire le travail pour vous.

Que faire si vous avez une chaudière qui fuit

Une chaudière qui fuit peut être inquiétante, mais vous pouvez prendre des mesures pour contenir la fuite et vous assurer que des dommages ou un impact minimes sont causés à la chaudière et à la zone qui l’entoure.

Ceux-ci inclus:

  • Vérifiez à nouveau autour de la zone pour vous assurer que toutes les fuites ont été localisées
  • Contenir la fuite à l’aide d’un seau ou d’un conteneur
  • Dans la mesure du possible, isolez l’alimentation en eau de la chaudière
  • Si vous ne pouvez pas contenir la fuite, il peut être préférable pour vous de fermer le robinet d’arrêt d’eau froide du réseau et de couper l’alimentation électrique de votre chaudière.
  • Vérifiez la pression de votre chaudière
  • Contactez un plombier agréé

Une chaudière qui fuit est-elle une urgence?

Bien que ce ne soit pas aussi grave qu’une fuite de gaz, une chaudière qui fuit pourrait indiquer un problème plus grave. Cela pourrait également causer des problèmes tels que court-circuit, rouille et endommager d’autres éléments de votre maison. Si votre système de chauffage a développé une fuite, les experts en maison qualifiés de notre société peuvent vous fournir l’aide dont vous avez besoin pour remettre le chauffage de votre maison en marche et fonctionner efficacement; que vous ayez besoin d’une réparation ou d’une toute nouvelle chaudière.

Comment réparer une chaudière qui fuit

En raison de la possibilité qu’il y ait des problèmes sous-jacents qui pourraient entraîner une fuite de votre chaudière, il est généralement recommandé de consulter un ingénieur professionnel qui peut diagnostiquer et résoudre le problème efficacement.

Comme mentionné précédemment, les tâches de bricolage telles que la purge de vos radiateurs peuvent aider lorsque des problèmes tels que la pression élevée de la chaudière sont la cause de la fuite, cependant, la majorité des causes de fuites doivent être laissées à l’attention d’un plombier agréé .

Comment éviter une fuite de chaudière

La meilleure façon d’aider à prévenir les fuites de la chaudière est de s’assurer que votre chaudière et votre système de chauffage sont correctement entretenus. Voici une liste de quelques mesures que vous pouvez prendre pour vous assurer que votre chaudière reste en parfait état.

  • Assurez-vous que votre chaudière reçoit un entretien annuel
  • Installez un filtre de chaudière magnétique – ceux-ci aident à collecter tous les débris du système qui auraient autrement causé des problèmes tels que des blocages.
  • Assurez-vous que l’inhibiteur dans le système de chauffage est suffisant et rempli si nécessaire

En résumé, une chaudière qui fuit n’est pas un problème rare, alors essayez de ne pas paniquer. Il existe des solutions de bricolage qui pourraient aider à résoudre le problème, mais vous devriez toujours chercher à découvrir la cause sous-jacente – un travail qu’il vaut mieux laisser à un professionnel. Que le coupable soit un joint endommagé ou de la corrosion, il est toujours préférable de demander l’aide d’un ingénieur qualifié dès que possible pour éviter tout dommage grave. Dans le même temps, si votre chaudière est vieille et inefficace, il peut être préférable pour vous d’investir dans une toute nouvelle chaudière.

À LIRE
Travaux

10 trucs et astuces de plomberie que vous devez savoir

Si vous avez un tuyau bouché, un robinet qui coule ou une pression d’eau excessive, vous voudrez peut-être contacter l’un de nos meilleurs plombiers. Eh bien, c’est une bonne raison d’appeler votre plombier.

La plupart des propriétaires n’ont pas les compétences de base nécessaires pour effectuer des travaux de plomberie de bricolage. Certains propriétaires finissent par aggraver les problèmes de plomberie lorsqu’ils essaient de les résoudre eux-mêmes.

Si vous aggravez un problème existant, vous devrez faire face à des réparations coûteuses sur votre propriété endommagée. Heureusement, vous pouvez toujours faire quelque chose pour éviter d’appeler votre plombier chaque fois qu’un problème de plomberie survient.

Voici 10 trucs et astuces de plomberie à connaître. Ces conseils pourraient vous éviter de dépenser beaucoup en services de plomberie.

1.  Sachez où se trouvent toutes les vannes principales

Avant de vous installer dans une nouvelle maison, sachez où se trouvent les vannes principales. Cela aidera à couper l’alimentation en eau en cas d’urgence telle qu’un tuyau éclaté.

Sachez également où se trouve la conduite d’évacuation principale. En savoir plus sur les points d’accès à la canalisation d’égout au cas où vous auriez besoin de faire des nettoyages réguliers. Cependant, certains condos et appartements peuvent ne pas avoir de valves individuelles.

2.  Sachez ce qui est jetable et ce qui ne l’est pas

Évitez toujours d’utiliser vos toilettes comme une poubelle de salle de bain. Rincer autre chose que du papier toilette et vos déchets peut provoquer de graves obstructions des toilettes. Même les soi-disant lingettes jetables peuvent obstruer vos toilettes.

3.  Évitez de jeter les ordures dans le drain

En tant que propriétaire qui apprécie votre maison, vous ne devez jamais jeter de graisse de bacon, de marc de café, d’épluchures de légumes, de débris alimentaires, de marc de café ou même de féculents tels que les pommes de terre et le riz dans les égouts.

Ils vont probablement obstruer votre drain. Il vous sera également utile de parcourir le manuel de l’élimination des déchets de votre cuisine. Cela vous aidera à savoir ce que l’élimination des déchets peut gérer et ce qu’elle ne peut pas.

4.  Évitez de percer vos tuyaux

Si vous prévoyez de marteler des clous ou de percer des trous dans le plafond, le sol ou le mur, commencez par déterminer s’il y a un tuyau de drainage ou une ligne d’alimentation derrière cette zone.

La dernière chose que vous voudriez est de percer les tuyaux accidentellement. Vous pouvez utiliser un détecteur de montants pour localiser les tuyaux qui peuvent être cachés derrière les murs.

Un chercheur de haras à bas prix. Vous pouvez également utiliser une caméra de type endoscopique pour vérifier la présence de tuyaux en la serpentant à travers un mur.

5.  Faites passer l’aspirateur à votre ami

Lorsque vous essayez de déloger les obstructions causées par des objets petits et durs tels que des jouets pour enfants, des peignes ou des brosses à dents, utilisez un aspirateur sec et humide pour les aspirer.

L’aspiration fonctionne mieux pour déloger les petits objets, contrairement à un piston qui ne fait que pousser les objets plus profondément dans le drainage. Si un objet est poussé plus loin dans le drainage, il sera plus difficile de le retirer.

6.  Plongeant

La plongée est efficace pour éliminer les obstructions mineures dans les drains, les éviers et les sabots. Si vous souhaitez nettoyer vos siphons d’évier, utilisez un piston d’évier pour pousser l’eau à travers avant de détacher le siphon d’évier. Cela rendra le nettoyage moins salissant et moins humide.

7.  Faites bon usage du ruban de plombier

L’étanchéité des filetages des tuyaux est essentielle pour éviter les fuites d’eau autour des raccords et des joints. Les filetages de tuyaux peuvent être facilement scellés avec du ruban de plombier de haute qualité. Le ruban de plombier est également connu sous le nom de ruban de téflon.

Vous devrez envelopper les fils avec le ruban 3 fois avant de connecter les raccords et les joints de plomberie. Notez que le ruban jaune est spécialement conçu pour être utilisé dans les conduites de gaz, tandis que le ruban de plombier blanc est idéal pour la plomberie domestique générale.

8.  Vérifiez toujours votre système de plomberie pour les fuites

Lors d’un projet de plomberie, cela vous aidera à vérifier les fuites. Vous pouvez le faire en laissant couler l’eau dans les tuyaux. Ouvrez et fermez les vannes. Vous ne manquerez pas de remarquer de petites fuites au cas où quelque chose ne va pas. Refermer toute connexion qui fuit.

9.  N’ignorez jamais les fuites de plomberie

Les gouttes régulières qui ne cessent de tomber de vos tuyaux ou de vos robinets peuvent entraîner une augmentation des factures d’eau. Les robinets qui fuient gaspillent plusieurs gallons d’eau précieuse par jour.

Les toilettes peuvent en fait gaspiller plus de cent gallons par jour. Réparez toujours les fuites d’eau le plus tôt possible. Même la plus petite fuite ne doit jamais être ignorée car elle peut devenir un problème plus important et plus coûteux.

10.              Évitez de trop serrer vos raccords de plomberie

La plupart des propriétaires resserrent excessivement leurs raccords et raccords de plomberie lorsqu’ils réalisent des projets de plomberie de bricolage. Cela peut entraîner des vis dénudées et des boulons cassés. La meilleure connexion est celle qui est serrée à la main.

En ayant à l’esprit les bonnes informations sur la plomberie, vous gérez facilement les problèmes de plomberie de base par vous-même.

Explorez toujours toutes les options disponibles avant de prendre votre téléphone pour appeler votre plombier spécialiste en vidange fosse septique 92. Cependant, lorsque quelque chose dépasse vos connaissances, vous préférez laisser le soin aux experts.

À LIRE
Travaux

Comment nettoyer un réservoir de toilette

Lisez ce guide étape par étape sur la façon de nettoyer l’accumulation et la rouille de l’intérieur d’un réservoir de toilettes.

Lorsqu’il s’agit de nettoyer la salle de bain, le réservoir des toilettes est un élément important mais souvent négligé. La partie intérieure du réservoir peut abriter de la rouille, de la moisissure, de la moisissure et des bactéries qui peuvent provoquer des odeurs désagréables et nuire à la fonctionnalité et à la longévité de vos toilettes.

Si vous ne savez pas comment nettoyer l’intérieur de votre réservoir de toilettes , ne vous inquiétez pas. Le travail ne demande pas beaucoup d’efforts, grâce aux nettoyants quotidiens que vous aurez probablement sous la main.

À quelle fréquence devez-vous nettoyer votre réservoir de toilette?

Les experts spécialistes en debouchage canalisation 95 suggèrent de nettoyer le réservoir de votre toilette deux fois par an pour éviter la moisissure, la rouille et la crasse et pour éviter une accumulation de minéraux qui peut endommager les pièces. Si elles ne sont pas traitées, non seulement les mauvaises odeurs peuvent pénétrer dans la salle de bain, mais les composants des toilettes peuvent se corriger et rouiller.

Utilisation de vinaigre pour nettoyer le réservoir des toilettes:

De la moisissure aux dépôts de calcium difficiles à éliminer, le vinaigre est un nettoyant naturel peu coûteux qui dissout une gamme de délinquants de salle de bain, y compris la rouille des réservoirs de toilettes. Choisissez un vinaigre blanc (distillé ou le vinaigre blanc de base fonctionnera) plutôt qu’une variété colorée, car ce dernier pourrait tacher vos toilettes.

Outils dont vous aurez besoin pour nettoyer votre réservoir de toilette

  • Vinaigre blanc (jusqu’à 3 gallons selon l’état de vos toilettes)
  • Des gants en caoutchouc
  • Nettoyant tout usage
  • Éponge
  • Brosse à récurer en poils de plastique

Comment nettoyer l’intérieur d’un réservoir de toilette

  1. Portez des gants en caoutchouc.
  2. Retirez le couvercle du réservoir et placez-le doucement sur une serviette sur le sol.
  3. Sans vidanger l’eau, versez du vinaigre blanc dans le réservoir, en vous arrêtant à au moins un pouce sous le bord supérieur.
  4. Laisser reposer la solution d’eau de vinaigre pendant 12 heures pour dissoudre les dépôts minéraux, la rouille et la moisissure.
  5. Rincez les toilettes plusieurs fois pour retirer le vinaigre du réservoir.
  6. Fermez le robinet d’eau des toilettes, généralement situé près du sol.
  7. Rincer à nouveau les toilettes pour vidanger complètement l’eau du réservoir.
  8. À l’aide d’une brosse à récurer, nettoyez l’intérieur des parois du réservoir pour éliminer les saletés et les accumulations. Essuyez les parties métalliques avec une éponge pour éliminer toute trace de rouille.
  9. Si les parois du réservoir des toilettes semblent toujours sales, vaporiser un nettoyant tout usage (choisissez-en un qui est sans danger non seulement pour le réservoir des toilettes, mais aussi pour le plastique et le métal) sur les parois intérieures. Laissez reposer pendant la durée suggérée par le fabricant, généralement 5 à 10 minutes. Frottez les murs avec une brosse à récurer.
  10. Répétez au besoin.
  11. Rallumez l’eau, tirez à nouveau la chasse d’eau et confirmez que l’eau est claire dans le réservoir et dans la cuvette.
  12. Remettez le couvercle du réservoir en place.

Pour les réservoirs particulièrement tachés ou encrassés, fermez le robinet d’eau, tirez la chasse d’eau jusqu’à ce que le réservoir soit vide et remplissez le réservoir avec juste du vinaigre (sans eau), en le laissant reposer toute la nuit. Continuez avec l’étape 5.

Entretien de votre réservoir de toilette

Pour éviter les accumulations désagréables et les séances de nettoyage prolongées, envisagez d’utiliser des comprimés à insérer pour aider à entretenir votre réservoir de toilettes et empêcher la formation de moisissure, de rouille et de bactéries, ce qui facilite grandement le nettoyage la prochaine fois.

Recherchez des comprimés non toxiques et sans javellisant – les produits chimiques agressifs que l’on trouve dans certaines gouttes d’eau sont connus pour causer de la corrosion et endommager les pièces du réservoir des toilettes.

À LIRE